En 1783, les frères Montgolfier à Annonay sont à l’origine de ce qui permettra à l’homme de réaliser son plus vieux rêve : voler. Grâce à leurs inventions et découvertes, quelques années plus tard Pilâtre de Rosier effectue le premier vol de l’humanité.

Maurice Chaize, storiste et maître voilier à Saint-Etienne, tombe dans l’aventure des montgolfières dans les années 70. A l’époque, la montgolfière moderne telle que nous la connaissons actuellement vient de refaire son apparition. En Europe, seul un constructeur anglais construit des ballons et ce sport est encore très confidentiel.

Maurice, avec l’aide et les plans de Pierre Schubert, va créer et construire son premier ballon le type “CS” homologué en 1975. Les “Ballons Chaize” sont nés.

Maurice et quelques passionnés réinventent la montgolfière en France et en créent un loisir, un sport de compétition et une source de revenu pour de nombreux pilotes.

Dany Cleyet-Marrel, pilote aventurier et gendre de Maurice, va pousser la montgolfière dans ses retranchements en transformant notamment la montgolfière en outil scientifique avec le Radeau des Cimes, et en outil de découverte avec la Cinébulle. Toujours fidèle aux Ballons Chaize, c’est un véritable catalyseur pour l’innovation de la société.

Maurice prend sa retraite en 1985 après avoir construit plus de 100 montgolfières et vend les Ballons Chaize à Bernard Jacquemot qui va continuer et créer entre autre le deuxième certificat type avec Serge Zuin : le type “JZ”.

L’entreprise est par la suite transférée de Saint-Etienne à Annonay, berceau de la montgolfière, où l’entreprise va continuer de vivre avec une moyenne de 12 ballons construits par an. Elle sera contrainte de déposer bilan en 2009.

40 ans après leur création, Benjamin Cleyet-Marrel, petit-fils de Maurice Chaize, décide de recréer l’entreprise et de construire à nouveau des ballons conçus et fabriqués en France, à la hauteur de la renommée dont jouissaient ces montgolfières extrêmement appréciées des pilotes.